J’ai trouvé ma voie!

Je fais partie de cette génération Y, à se poser des questions sur ce qu’on veut faire de notre vie professionnelle. Cela va faire 1 an que j’ai commencé à me poser des questions sur le sens que je voulais donner à ma vie. Alors je voulais partager avec vous mon expérience et surtout te redonner espoir si tu ne te sens pas à ta place dans ton métier actuel, et que tu n’arrives pas à comprendre pourquoi.

J’ai en ce moment comme envie de vous parler de choses un peu plus personnelles. Comme l’envie d’échanger sur qui je suis et où j’ai envie d’aller et surtout de ne pas être qu’un livre de cuisine. Le blog c’est aussi pour moi un espace de partage et d’échange avec des billets ouverts et plus intimes sur des sujets plus intimes ou de société. C’est pourquoi j’ai envie d’écrire plusieurs articles plus personnels et de me dire que peut-être un jour ceci aura été utile à des personnes dans le même cas que moi. Je ne suis certes pas un exemple, mais partager mon expérience sera probablement utile un jour. Alors voici les étapes de mon cheminement jusqu’à maintenant!

L’étape du déclic!

Avant je travaillais dans le milieu de l’événementiel et plus particulièrement la décoration florale pour des événements. Un travail qui me passionnait, une société dans le luxe à côtoyer de beaux endroits, des clients fantastiques et une créativité hors nomes! Mon travail me plaisait énormément et d’ailleurs j’espère un jour pouvoir temporairement retravailler dans ce secteur.

Mais voilà arrive ce jour où la pression devient trop forte. Cela commence par le fait que l’on n’a plus envie de se lever pour aller au travail. Je devenais irritable, chaque nouvelle demande m’angoissait. Je n’avais plus l’énergie à travailler chaque jour et même le weekend mais il fallait rendre ces dossiers car dans le luxe la pression est immense! Alors oui cela fait rêver au début mais si on n’a pas la carrure pour faire ce travail alors on se fait dévorer et notre vie personnelle en prends un coup!

De là est venu un gros questionnement. Je venais d’acheter un appartement donc la pression du moyen financier. J’étais en CDI un emploi stable, et mon patron était satisfait de mon travail. Alors pourquoi partir? Tout simplement car ma vie personnelle me manquait, mes amis, le temps pour moi, pour ma cuisine… Ces instants étaient beaucoup trop courts et à 30 ans je ne voulais pas finir comme dans le diable s’habille en Prada à travailler comme une acharnée et passer à côté de ma vie!

C’était pour moi un peu comme avouer un échec. J’avais fait plusieurs années d’études pour en arriver là et dans ce milieu il est difficile d’être reconnue car si vous n’y arrivez plus, derrière vous il y a 15 personnes qui veulent votre poste. Alors j’ai tenu par peur de l’échec jusqu’à ce que mon corps dise tout simplement STOP!

Un gros questionnement

De là je suis passée par une grand étape de questionnement et de doute. OK ce métier n’est pas fait pour toi… mais qu’est-ce qui te fait vraiment vibrer! Alors oui j’aurai pu tout plaquer, vendre mon appartement et partir à l’autre bout du monde… mais en revenant le problème serait le même… JE VAIS FAIRE QUOI DE MA VIE!

En parallèle j’ai continué à travailler mais en acceptant que ce boulot aurait rapidement une fin! Et de suite les matins avaient un autre sens, même si je n’y allait pas forcément avec le sourire! Je me suis posée des tonnes de questions en me disant avec les études que j’ai fait dans quel secteur je vais bien pouvoir travailler…

Et puis une nuit un rêve un peu bizarre! Vous allez me prendre pour une folle mais je crois que pour une fois que je me suis souvenue d’un rêve j’ai pensé que c’était un signe! J’ai rêvé que j’étais DIETETICIENNE! Et là ça a été un flash! Mais oui pourquoi je n’y avais pas pensé plus tôt! Alors je ne dis pas que cela va arriver à tout le monde… mais voilà en se posant les bonnes questions je pense que la réponse vient naturellement à vous. Et de là la machine était lancée!

Les doutes et la peur!

J’en ai longuement parlé à mes proches, je me suis renseignée sur les formations, les débouchées, comment associer ce projet avec ma passion pour la cuisine.. Tant d’informations qui m’ont donné envie mais qui m’ont aussi fait hyper PEUR! Car la peur est tout à fait normal, et au contraire il faut avoir peur pour voir toutes les possibilités d’un projet et tout envisager. Pour la plupart d’entre nous, nos peurs naissent surtout de l’objectif que l’on souhaite atteindre. Se fixer un objectif ambitieux, c’est bien, mais se fixer un objectif trop haut, c’est prendre le risque de se retrouver paralysé devant son propre projet.

Avec la peur viennent les DOUTES car autant une partie de ma famille et tous mes amis étaient pour et m’ont soutenu à fond autant mon père avait un discours hyper négatif. Ce discours a ouvert énormément de doutes et de questionnement. Ce qui n’était pas forcément bon pour moi car j’ai très peu confiance en moi et j’écoute énormément l’avis des autres avant de prendre une décision.

Alors si je n’ai qu’un seul conseil, il est bon d’écouter les avis de vos proches mais rien ne vaut votre propre avis. Et pour cela rien de mieux que d’établir une petite liste de vos besoins pour faire aboutir vos projets et surtout une liste des points positifs et négatifs. Ainsi j’ai pu me dire que ce projet serait viable si mes études prenaient au maximum 3 ans, définir mes besoins pendant et après la formation… Et tout de suite mes peurs et mes doutes ont diminués!

Passer le cap!

Alors voilà maintenant que c’était clair dans ma tête il a fallu passer le cap et annoncer à mon employeur ma décision! J’ai mis un moment à prendre mon courage à deux mains…Mais la personne formidable avec qui je suis m’a grandement motivé en me disant que ce que j’étais en train de faire c’était pour moi et que parfois il était bon DE PENSER UN PEU A SOI!

Et me voilà le lendemain pleine de conviction demander ma rupture conventionnelle, qu’elle soit acceptée et me sentir légère. Par la suite les choses n’ont pas été simples mais la machine était lancée. J’avais trouvé ma voie et rien n’y personne ne se mettra en travers de mon chemin pour voir mon projet aboutir!

J’ai par la suite pris du temps pour moi et mis un peu de temps avant de lancer les démarches, mais je vous en reparlerai prochainement dans un autre article.

Et vous, avez-vous (eu) des difficultés à trouver votre voie au niveau professionnel ? Etes-vous épanoui(e) dans le métier que vous exercez ou les études que vous faites ?

4 comments

  1. Cyrielle

    Coucou! Je découvre ton profil Instagram il y a quelques jours… et je lis aujourd’hui ton témoignage sur ta reconversion professionnelle.
    Un projet mûri dans ma tête, la diététique m’attire, et beaucoup de questions se posent. Je me permets de te questionner… quels diplômes avais-tu ? Ou prépares tu ton diplôme ? Et quels débouchés envisagés tu ? Merci d’avance…

    Cyrielle

    Répondre

    1. mapetitebrioche

      Coucou désolée pour ma réponse tardive. Je suis ravie que l’article te plaise!
      Alors pour répondre à tes questions j’avais un bac ES et j’ai fait des études en design d’espace et communication. J’avoue que n’étant pas une adepte de chimie ni science, ce genre d’études et la reprise après avoir les études il y a un moment est un peu compliqué… Favorise une bonne mise à niveau même si cela te semble long et fastidieux ça te sera utile par la suite.
      Je prépare le diplôme via BE ACADEMIE que je ne te conseille pas du tout. D’autres amies le font par le CNED et sont moyennement satisfaites. Les études à distance surtout aussi pointu et complexe c’est selon moi plus compliqué à distance. Donc si tu peux le faire dans une école physique je te le conseille vivement.
      Sinon par la suite j’ai pour objectif d’ouvrir mon cabinet et de collaborer avec d’autres structures comme des psychologues, médecins du sport,…
      J’espère avoir répondu à tes questions et si tu en as d’autres n’hésites pas à me contacter 😉

      Répondre

  2. Melinda

    Bonjour! Je cherche à faire une formation également en dietetique et il est marqué que tu ne recommande pas BE ACADEMIE , serait-il possible de me dire pourquoi? Et d’avoir aussi des retours vis à vis du CNED. Merci d’avance 😊
    Melinda

    Répondre

    1. mapetitebrioche

      Bonjour désolée pour ma réponse tardive j’ai un peu délaissé le blog ces derniers temps
      Alors je t’avoue être un peu déçue car les profs mettent du temps à répondre il y a très peu de classes virtuelles et les cours sont parfois mal structurés après ce n’est que mon avis
      D’autres personnes sont très satisfaites de cet organisme
      Par contre pour le CNed je ne sais pas du tout ce que ça donne désolée… mais si tu peux le faire dans une école physique c’est mieux et plus simple

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *